Revoir les règles en matière de publicité mensongère ?.

image-6-molette-parmePeut être serait-il temps avec l’arrivée d’ internet de revoir certains articles…en complément de l’arrêté  77105 P sur la publicité mensongère. En l’espèce, cet  arrêté , modifié en 1987  http://www.arpp-pub.org/IMG/pdf/34-prix1.pdf  exposait que tout déplacement de consommateur sur proposition commerciale publicitaire et l’amenant à se déplacer sur un lieu de vente où l’offre était absente ou insuffisamment approvisionnée relevait.. de la publicité mensongère. L’objectif du législateur était d’obliger les distributeurs à approvisionner avec de véritables offres et à moraliser la pub. ( Les plus grands ‘tricheurs’ en la matière étaient les vendeurs de meubles et de canapés dont les offres en pub étaient plus que douteuses…) 

40 ans plus tard je soulève ci-après des cas qui pourraient bien s’ y apparenter dans le résultat….. sans qu’il y ait obligatoirement intention maligne de tromper à l’origine. La net économie n’est pas parfaite, mais combien il est décevant de se déplacer …pour rien !.

Illustrations : En consultant les sites des 2 grands du bricolage, vous découvrirez que le stock magasin est affiché dans l’article recherché. Ne vous y fiez pas.

Chez LEROY MERLIN, un stock = 1 signifie que le modèle d’exposition est bien installé, mais qu’aucun stock n’est disponible. Pour preuve je  citerai pour l’exemple, les kilomètres que j’ai dû couvrir pour trouver dans un magasin l’évier inox de la zone de stérilisation du cabinet dentaire (78-Bois  d’Arcy),, dans un autre sous même enseigne l’évier de la cuisine ( 75-Beaubourg), dans un troisième les meubles sous évier (92-Rueil), et le 4° les meubles de 30 cm.( 92-Nanterre). 

Stock-0Chez CASTORAMA, (gens plus malins ?), vous trouverez sous un stock 1 pièce :  ….  2 articles. L’exemplaire de démonstration très certainement payé par le fournisseur donc hors inventaire mais annoncé en stock sur internet  et 1 article en stock : en général, un retour
de produit avec un conditionnement plutôt défraîchi pour lequel il ne vous sera pas proposé de réduction de prix.

Faut-il alors croire en un stock confortable tel qu’annoncé sur internet ? Non,  Ci- dessous un stock déclaré à 8 pièces pour le meuble de 15 cm et de 2 pièces pour le sous évier. Figurez vous que si vous prenez votre voiture en espérant les ramener dans votre coffre, le conseiller de vente du département cuisine vous expliquera que dans cette unité de vente proche de la plateforme logistique LEROY MERLIN, le stock meubles de cuisine est = à Zéro.

Leroy-merlinVous vous êtes déplacés pour rien (alors, Publicité mensongère  ou pas ?)

En réalité pas tout à fait, car il vous est proposé de passer commande et de retirer votre achat à J+ 7 après envoi d’un SMS par le magasin.

Aujourd’hui, 16 janvier 2016 nous sommes à J+ 11, n’ayant reçu aucune nouvelles de ma commande, j’ai consulté le site avec mon numéro de commande : réponse laconique du site : commande en cours.

Quelque peu chagriné par cette absence d’information, j’ai appelé le magasin.

Réponse : Votre commande est arrivée sur la plateforme logistique le 12 janvier 2016,      (Merci de me prévenir, çà me fait une belle jambe ….) mais aujourd’hui LEROY MERLIN ne fait pas de réassort (comprenez : mes meubles de cuisine passent le week end à Genevilliers,  sur la plateforme logistique…..

MORALITE:

  1. Ne vous fiez pas aux stocks affichés sur le site des enseignes…. ils ne sont pas à jour.( J’ai constaté la même chose chez GO sport … )
  2. Quand un conseiller de vente LEROY MERLIN vous annonce une livraison sur son magasin à J+7, il ignore qu’en fait le J+7 affiché est le jour présumé de livraison sur sa plateforme logistique (souvent éloignée des promesses… du point de vente). Comptez ensuite une semaine pour acheminer votre commande jusqu’au magasin. (pour mon cas : achat le 5 janvier, enlèvement probable le 19 janvier  soit……. J+14….).   
  3. Parfois un SMS annonçant un retard sur le délai promis vaut mieux qu’un grand silence…..coupable, et qui lamine la confiance du client. (Messieurs de la Gestion de la Relation Client (CRM), n’oubliez pas qu’il est plus facile de perdre un client que d’en gagner un..et qu’une faute avouée est à moitié pardonnée…
Ce contenu a été publié dans Histoires d'un pro, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.