Leçons de français chez CASTORAMA………. mieux vaut en rire.

Comme je sais que Casto surveille sa E-réputation, je ne vais pas me gêner pour exposer ce qui vient de se passer dans son magasin de La Défense.

Vendredi 7 juillet 17, me présentant à la découpe du verre dans le magasin de la Défense, le vendeur très aimable me confie qu’il ne peut découper le verre, son collègue spécialisé dans les découpes de ce matériau ne venant à être présent que le dimanche suivant : Dimanche 9 à partir de 10H00.

Dimanche 9  juillet je me présente à 11h45 … personne,  mais un panneau indiquant une indisponibilité momentanée du service, sans autre forme de commentaire.

Un autre vendeur, plutôt au courant,  me confie qu’aujourd’hui, en réalité, il n’arriverait qu’à midi. J’attends donc jusqu’à 12h15 me faisant au passage prendre mon tour par un client qui désirait une découpe de verre lui aussi. Nous étions donc 2 à attendre patiemment.  12h15 arrive un monsieur en tenue de vendeur qui commence à découper du bois pour des clients sortis je ne sais d’où…. Lui faisant remarquer que j’attendais depuis un moment,     ( vendredi ….) le voilà qui m’ignore au lieu de m’expliquer qu’il ne savait pas découper le verre. Son collègue, le  coupeur de verre, arrive un peu plus tard et  prend la commande de vitre du monsieur qui sans le faire délibérément, avait pris mon tour.

C‘est alors que ce vendeur en tenue casto (qui s’avèrera être le chef de la découpe (?))  m’ignore totalement en interrogeant et servant les autres personnes de la queue…. Lui demandant s’il a l’intention de me servir, il démarre sur une conversation désarmante me suspectant de toutes sortes de conduites.

Je lui suggère poliment de se taire et de mettre fin à la conversation . A la question ‘de quel droit me demandez vous de me taire ?’ souhaitant mettre fin à cet échange idiot  dont il voulait manifestement développer une escalade de propos, je réponds …. ‘ parce que je suis un client…’ Ceux qui me connaissent savent que je suis un type assez calme, que mes propos sont toujours dénués de mauvaise foi, mais peuvent s’avérer très acérés.

Ivre de rage, le voilà qui  sort de sa guitoune, me raconte que depuis un moment, me dit-il ‘Vous vous égosiez’.  ‘S’égosier ? répondis-je en souriant de stupéfaction, mais d’où sortez vous ce verbe, il n’existe pas dans la langue française ‘

Réponse en coeur de ce chef de rayon  et d’une cliente présente sur les lieux et française de l’outre-mer .. : » Si, Monsieur, çà existe ! »

Là dessus je n’ai plus envie de continuer ce dialogue de sourds, d’autant que ce champion de la langue française vexé, vient de commettre un acte de refus de vente caractérisé en interdisant au découpeur de verre de me servir.

J‘ai quitté le magasin de CASTO LA DEFENSE sans achats, en leur précisant que le verbe’ « s’égosier n’existait pas » et qu’il était honteux de massacrer le français comme ils le faisaient, le verbe s’égosiller existant quant à lui bel et bien mais avec 2 L . Pauvre  Castorama,  devant de tels comportements si peu respectueux du client *, pas étonnant que se développent les ventes sur des sites comme ManoMano…( * ce Monsieur méconnait les rêgles de conduite à respecter avec un client poli)

Casto n’est pas un incontournable du bricolage, heureusement, ……………..

Ce contenu a été publié dans Jalan, jalan (j'avance). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.