Gestion et Administration des cabinets dentaires : Numérus Clausus + 0,25%

Vu le nombre de chirurgiens-dentistes qui  plutôt démotivés par le règlement arbitral, la concurrence plutôt agressive des Centres dentaires pseudos associatifs, ferment leur cabinet libéral pour faire valoir leurs droits à la retraite , on aurait pu penser que le numérus clausus de cette profession serait revu à la hausse.

Par arrêté de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 9 mars 2017, l’arrêté du 10 janvier 2017 fixant le nombre d’étudiants de première année commune aux études de santé autorisés à poursuivre leurs études en odontologie à la suite des épreuves terminales de l’année universitaire 2016-2017 et le nombre d’étudiants pouvant être admis directement en deuxième année de ces études à la rentrée universitaire 2017-2018 en application de l’article 9 du décret n° 2014-189 du 20 février 2014 est modifié comme suit :                        

«  1° Au deuxième alinéa, le chiffre : “1 199” est remplacé par le chiffre :            “1 202” soient  :  3 étudiants en +.« 

Sur la pyramide des âges établie en 2009, constatons  que la tranche la plus importante est représentée par les praticiens nés entre 1954 et 1957     (Tranche 60 -63 ans ). Cette tranche recense 7 581 praticiens.                   Selon les études du CNSD, la population statistique totale évaluée pour  2017 représente 42 589 chirurgiens-dentistes, ce qui peut vouloir exprimer une  disparition à court terme de 17,80 % de cette population de professionnels médicaux avec toutes les conséquences que ceci peut impliquer : déserts médicaux là où les centres dentaires ne souhaitent pas s’implanter pour des raisons de gestion, arrivée de praticiens étrangers, fermeture définitive de cabinets libéraux et disparition du praticien de famille,etc…

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.