Gestion de cabinets : Quid de la mise aux normes handicapés (2) ?

Mains-ouvertes-AMC-webAttendu que j’ai potassé le sujet de l’accessibilité pour le cabinet dont je gère les intérêts, il me paraissait normal d’aller partager mes découvertes et avancées avec cette profession. Inscription a donc été faite sur un forum d’échanges entre dentistes.

Ce site porte le nom scientifique d’un produit largement utilisé dans les cabinets dentaires  :  « 4-allyl-2-méthoxyphénol « « . Mais iest hépatotoxique, ce qui signifie qu’il peut endommager le foie …. Après quelques jours, je m’en suis retiré définitivement : certaines interventions injurieuses et déplacées m’y ont incité, entamant considérablement ma foi dans cette profession ……

Pour résumer :Toxique 1) Il se trouve encore des praticiens un peu perdus qui se demandent comment faire avec l’accessibilité pour la gérer au mieux  2) Il y a ceux qui apportent aux autres les éléments de leur expérience sur le sujet ,  3) Rodent de méchants c…s, de ceux qui se croient sur une tribune politique ou syndicale et qui étalent dans leurs commentaires une arrogance inouïe et tiennent des propos orduriers…. Ceux là sont toxiques pour leurs pairs et l’image de leur profession…..

Qu’en ai-je retiré et qui pourrait vous apprendre quelque chose sur le sujet ?

Imageconstruire-AMCLes Mairies et autres Préfectures ne semblent pas très au fait des détails d’application. Pour preuve, ce praticien qui explique avoir fait réaliser un diagnostic coûteux, procédé à des aménagements suite à une visite et une contre-visite, pour s’entendre dire par sa Mairie qu’il ne doit adresser que la déclaration sur l’honneur  (voir  notre mémo).  En d’autres termes : valeur juridique de l’audit réalisé pour lui = non reconnue.

Après avoir mené une longue réflexion sur ce sujet,  voici les hypothèses de résultat auxquelles j’arrive :

a) Ceux qui se sont installés dans  des bâtiments dont le permis de construire a été déposé après le 1° janvier 2007 peuvent faire leur déclaration de conformité en toute sérénité avant le 1° mars 2015.

b) Ceux qui se sont installés dans un bâtiment construit avant 2007 et qui ont dû déposer à cette  occasion une déclaration de travaux  (Cerfa 13824.02) avec autorisation d’aménagements handicapés de leur ERP = idem.

c) Restent ceux qui se sont installés il y a très longtemps….alors que l’idée de handicap ne surfait pas sur l’esprit des les lois. Le cheminement est simple : image-6-molette-parme diagnostic-demande de dérogation (si possible)-Adap  ou ……….. si pas d’option possible : retraite, fermeture déclarée avant le 25 septembre 2015, déplacement dans du neuf post 2007 ou dans de l’ancien avec Déclaration de travaux ou Permis de construire…. avec ou sans demandes de dérogations..  (Cerfa 13824.02).

d) Enfin et parce que c’est dans la nature de l’Homme, il se trouvera  toujours des praticiens réfractaires qui ne bougeront pas malgré un cabinet qui n’est pas aux normes ou qui déclareront une conformité, qui en réalité ne sera que partielle………………………………………..

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.