Gestion de cabinet : morosité générale ?

Image-logo-netBLes dentistes ont décidé de manifester le 30 septembre 2014.  Mardi, un certain nombre d’entre eux marquera son mécontentement en n’ouvrant pas son cabinet aux soins… Personnellement, je ne suis pas sûr que ce genre d’acte atteigne son objectif…….sauf si les média en font un sujet sensible. ( NB: La grève des pilotes Air France depuis 11 jours, la perte de 250 millions d’€ depuis par la compagnie… çà sensibilise un peu plus non ?)

En les montrant du doigt comme des gens susceptibles de « s’enrichir sans cause » et avec la volonté bien illusoire de rendre du pouvoir d’achat aux français, ce gouvernement accumule les sources de mécontentement et s’éloigne des promesses qui l’ont fait élire à la direction de notre pays.

Le métier et les mentalités évoluent : les jeunes dentistes ne semblent plus avoir envie de s’installer à leur compte. L’avenir semble sourire aux centres médicaux regroupant plusieurs spécialités. PanoCes centres pourraient-ils être à la médecine ce que les centres commerciaux sont aujourd’hui au commerce après la quasi disparition des épicerie de proximité ? Peut être.

Le consommateur s’adapte à de nouveaux comportements, tout comme au BHV où il cherchait un caddie(r)  pour faire ses achats, peut être qu’un jour obtiendra-t-il que la règle soit des nocturnes jusqu’à 22 heures pour ses soins dentaires ….. !  Avec l’ouverture du numerus clausus et l’arrivée annoncée des praticiens roumains, bulgares…. rien n’empêche d’imaginer que ces praticiens ouvrent les portes de leur cabinet jusque tard dans la nuit, tout comme le firent certains dans le secteur de l’épicerie…..

Dans le climat de malaise économique actuel, l’avenir s’assombrit : il rend le Chiffre d’affaire plus difficile à réaliser, les charges structurelles de gestion plus lourdes à financer, la désignation des actes et les remboursements moins faciles.  Rajoutez à ce malaise l’obligation de mettre les cabinets aux normes d’accessibilité Handicapés (Normes ERP pour ces établissements désignés en classe V), et vous comprendrez qu’un certain nombre de praticiens qui ont connu les 40 glorieuses souhaitent désormais vendre ou louer leur locaux et prendre une retraite méritée….

Le-lien-nu-.n&b-jpg-web

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.