Gestion & Administration des cabinets médicaux : La prime d’ancienneté

Mains-ouvertes-AMC-webDocument de référence ; La Convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992 article 3;15 

La salariée bénéficie d’une prime d’ancienneté calculée en pourcentage du salaire minimal conventionnel de la catégorie dans laquelle il est classé. Pour les salariés à temps partiel, cette prime est calculée prorata temporis.Cette prime s’ajoute au salaire brut réel mais  doit figurer à part sur le bulletin de salaire. Les taux sont les suivants  pour une base 35/heures/semaine, ( soit 35 heures/semaine x 4,33 semaines/mois = 151,66 heures/mois ):  

 3 % après 3 ans d’ancienneté ;                                                                                                  6 % après 6 ans d’ancienneté ;                                                                                                  9 % après 9 ans d’ancienneté ;                                                                                                12% après 12 ans d’ancienneté.                                                                                               et il est ajouté 1 % par année supplémentaire au-delà de 12 ans jusqu’à 20 ans d’ancienneté.

Exemple : Assistante dentaire ayant le 1° janvier 2016 : 6 ans d’ancienneté, pas de prime de secrétariat, et employée en contrat de : 28 heures/semaine ( 4 jours x 7 heures ).

Afficher l'image d'origineBases de sa rémunération 2016 :  Tarif horaire minimum conventionnel au 1° janvier 2016 : 10,95 €/heure.        

Calcul : 28h/sem x 4,33 semainesx 10,95€/heure  = salaire brut : 1327,58 € + prime ancienneté (1327,58 € x 6% = 79,65 € ) =  Salaire brut mensuel 1 407,23 € ( soumis à charges sociales )

Notez bien : la prime d’ancienneté est soumise à cotisations au même titre que  les primes d’assiduité  exceptionnelles ou de rendement ou, encore, les indemnités pour travaux dangereux. Ne peuvent être exonérées de cotisations sociales. que les sommes versées au salarié en remboursement des frais engagés pour les besoins de son travail ( frais de déplacements, taxis…).

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.