Gestion & Administration des cabinets dentaires : Hypocrate ou Hypocrite ?

A voir ce jeudi 27 avril 2017 sur A 2, 20h45 une nouvelle émission  d’Envoyé Spécial sur le scandale des centres dentaires DENTEXIA ou comment sous le prétexte d’ouvrir l’accès aux soins au plus grand nombre, l’affaire s’est transformée en scandale sanitaire avec liquidation judiciaire à la clé.

Alors que les centres dentaires poussent désormais comme des champignons, le traditionnel concept du dentiste libéral se trouve malmené. Devrons nous abandonner la relation de proximité que nous entretenons avec notre dentiste habituel au profit d’un praticien (à chaque fois différent et aux compétences non vérifiables) et lequel salarié, doit comme un commercial obéir à des impératifs de vente d’actes et de rentabilité ….. ?

Suite …. le lendemain avec quelques observations :

a) Le patient interviewé qui se trouve aujourd’hui avec ses piliers sans accastillages et pour lequel deux experts qui l’examinent parlent de mutilation  (avulsions non nécessaires) précise que le devis de son dentiste habituel était moins élevé à l’origine que celui du Centre Low Cost……Finalement çà lui coûtera le double de sa mise initiale…suivi cette fois en milieu hospitalier… mais quid des + 2000 autres patients ???

b) Il est d’usage en la matière de payer des acomptes, certains patients de cette enseigne se sont vus proposer un crédit bancaire, le paiement de la totalité et d’avance étant la condition pour commencer les soins. Curieux ensuite que l’argent débloqué soit affecté à des centres où le patient n’avait jamais consulté ni devait y voir son plan de traitement appliqué.

Au final on estime à plus de 2000 les patients restés en rade… Peut-on imaginer qu’un tel scandale puisse se reproduire … ? Dans l’émotion le ministère de la santé avait commis un premier texte réglementaire ne simplifiant plus l’ouverture de tels Centres au dépôt d’un simple document déclaratif. Il prévoyait qu’une autorisation préalable à l’ouverture, validation fournie par l’Agence Régionale de Santé devienne nécessaire (c’est l’A.R.S qui a fait fermer les centres Dentexia)…….mais le lobbying a dû être plus qu’ efficace………flop, flop…. le projet d’ordonnance et son décret d’application ont tout bonnement été retirés !

Le ministère de la Santé s’est engagé à présenter un nouveau texte cet été ( quelle sera la position du nouveau Ministre de la Santé ????).
Ce recul qui n’incite pas à l’optimisme puisque le Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes, consulté sur ce projet, a estimé qu’il était déjà très insuffisant…

La seule bonne nouvelle pour les praticiens libéraux, petits chefs d’entreprises aujourd’hui menacés par des usines à soins..l’interdiction pour les centres dentaires de faire de la publicité ( les chir-dents sont interdits de pub alors que le statut loi 1901 des centres ne l’interdisait pas) Voir ce communiqué de Presse du Conseil de l’Ordre du 27 avril 2017.

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.