Back Office des Cabinets dentaires : Ubérisation ou marketing à outrance ?

Après l’infiniment grand, ( les centres dentaires pseudo associatifs), l’infiniment petit avec FLYCARE et sa Flybox.

Voir cet article sur Dynamique Dentaire daté du 28 Août 2018.

https://www.dynamiquedentaire.com/flycare-la-startup-qui-veut-uberiser-les-soins-dentaires-a-domicile/

‘inspirant du modèle Uber, une application reliée à une plateforme sera disponible pour que les patients puissent entrer en contact avec un chirurgien-dentiste, mais aussi un plombier, un kiné, un dresseur de chiens…….. On peut imaginer que le rendez-vous se déroule ensuite, au domicile du patient mais aussi pourquoi pas, sur son lieu de travail. Le journaliste écrit :  « La plateforme sera une solution de facilité d’accès à des services, une offre tout-en-un qui regroupe un large éventail de prestations : un kiné, un coiffeur, un dresseur de chiens, un plombier, par exemple le tout à domicile simplement. flyCARE compte « voler » (fly) au service du client, en offrant, par le biais d’une solution tout-en-un et des prestataires locaux, motivés et prêts, une gamme de services (CARE) alliant confort, ergonomie et technologie », Bruno Lamoureux, fondateur-CEO de flyCARE.

Précision importante : le concept n’est pas français, …. l’approche n’est ni médicale ni axée service non mercantile. Rappelons qu’en matière de santé, la France se distingue  ‘encore’ par sa volonté historique d’assurer un service public : Préambule de la constitution du 27 octobre 1946  : « La nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et au vieux travailleur, la protection de la santé, de la sécurité matérielle, le repos et les loisirs.  »

Il faut douter de rien pour écrire ceci ‘ « Selon les fondateurs de la startup, le concept de la FlyBOX permettrait à de jeunes praticiens qui achèvent leurs études, de commencer à travailler sans se lancer de suite, dans de gros investissements financiers (achat du local, de la patientèle…) nécessaires à l’ouverture d’un cabinet dentaire. »  Le registre des  soins dentaires  possibles à domicile sera assez limité : Il ne peut s’agir que de soins d’urgence et/ou conservateurs, d’hygiénisme …..C’est loin de couvrir tous les besoins en réhabilitation prothétique, orthodontie, parodontie, implantologie,……… Réunir dans une même offre de services à domicile et sur le même plan , ceux d’un dentiste et d’un plombier comme annoncé, ….. c’est pousser le concept marketing un peu loin….  et fichtrement flatteur pour les ………… plombiers.

Rappelons au passage que le tarif horaire d’un plombier est largement  supérieur à celui d’un chirurgien dentiste conventionné dont le prix de la consultation est plafonnée à 23 €. ( 24 € pour un médecin généraliste, et 25 € pour mon coiffeur ……)

Ce contenu a été publié dans Gestion & Administration des cabinets dentaires.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.