Années Bazar : Retour sur « l’Avenir » ……(1).

Mains-ouvertes-AMC-webJ‘ai intégré le BHV comme stagiaire au sein de la Pub en février 1978.

Frais émoulu de l’université, je pensais que cette enseigne prestigieuse se laisserait gagner par les techniques du marketing moderne… et de l’écoute des attentes des consommateurs. Vite dit !

J’aurais dû me méfier car convoqué chez Jacques G. Directeur du Marketing de l’époque, je devais me présenter à son bureau. Le courrier n’indiquait qu’une adresse : 55 rue de la Verrerie. A cet accès, 6 étages d’escaliers débouchants dans le rayon des matelas….! Le bureau de ce Monsieur était en fait au 7° étage, accès par l’ascenseur du coin temple/Verrerie et je suis arrivé en retard au rendez vous bien sûr.

Je me suis finalement retrouvé à la Pub, à découper des pubs de l’enseigne, laquelle à l’époque était gourmande de presse quotidienne et presse magazine.

Puis, mais peut être de peur que je ne bouscule les privilèges installés, j’ai été envoyé ‘bouffer’ du magasin’ à choisir et à gérer les cadeaux pour « 20 millions cash » , jeu  animé par  Pierre Bellemare » sur Europe 1. Le BHV était partenaire entre midi et 13 h avec cette station. Très vite je me suis aperçu que le cadeau offert par le BHV était un véritable support de promotion pour produits insoupçonnés. ( ex : le service à Fraise en faîence de GIEN. Quand il était gagné le midi, des auditeurs venaient le demander l’après midi au rayon). Bref au bout de trois mois, je connaissais le magasin comme ma poche et il me fut demandé si j’aimerai intégrer la boîte.

Avec le recul, je me dis que ce n’est pas l’enseigne qui a freiné des quatre fers sa migration vers le 21° siècle, mais les gens qui la composaient. Car ce qui m’a maintenu dans l’entreprise pendant tant d’années c’est le combat mené contre l’obscurantisme, les arguments de type  « à mon avis personnel, je pense que, Moi je …. » de certains décisionnaires ceci afin de défendre leur baronnie, leur duché, … ou leur épicerie de quartier. Me sentir hors de la norme m’a toujours  procuré du plaisir.

Un exemple  : Questionné en préparation de stratégie pour l’année à venir, à ma question ‘Pouvez vous désigner votre premier concurrent ?’ cet Acheteur du rayon « Papiers Peints » (Département Ameublement) répondit…………………. « Le rayon « Peintures » (Département Bricolage)…..

Car l’entreprise, au moins jusqu’à mon départ était tenue par des « barons » (surnommés les Mandarins ), patrons de départements commerciaux (Ameublement, Bricolage, Arts Ménagers, Loisirs, Mode Homme, Mode Femme) chacun composé d’entités internes complémentaires entre elles mais aussi très autonomes (Les rayon : ex : Outillage, Peinture, Bâtiment, Quincaillerie, Jardinage,….).

Silhouette-BHV-logo-vert-37

En 1978, le logo BHV utilisait un Pantone Vert 375 et un Brun 380

Chaque Rayon était dirigé par un C.R.A (comprenez un Chef de Rayon Acheteur) responsable à la fois du référencement produits, des achats, des ventes, de la gestion ( personnel, rentabilité, …) de la surface du magasin principal Rivoli soit plus de 50% du Chiffre d’Affaire du groupe.

Etre « Acheteur », n’était pas rien… Les fournisseurs faisaient la queue pour être référencés au BHV et certains acheteurs ou Directeurs de Département passaient plus de temps au restaurant  ‘Chez Benoît’ qu’à leur bureau.  D’ailleurs, l’un d’entre eux, (grand amateur de St Chinian), s’était vu affublé du surnom de ‘Beaujolais’.

A suivre….

Ce contenu a été publié dans Jalan, jalan (j'avance). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.