Années Bazar : « Death of a Chairman »

          Ces logos en berne sont ceux du BHV historique, le Grand magasin connu et reconnu à une époque révolue comme le temple du bricolage et de l’équipement de la Maison  (une réputation qui dépassait les frontières ) ;  aujourd’hui ceux qui ont travaillé sous son autorité de près ou de loin  ne sauraient rester indifférents à  la disparition de Monsieur Jean Pierre B.,  Président emblématique qui dirigeait l’entreprise jusqu’en 2000.                  

         L‘Histoire nous rappelle que les Grands Magasins ont appartenu longtemps pour tout ou partie de leur capital aux familles fondatrices. Le BHV n’échappait pas à la règle puisqu’une partie du capital était  encore la propriété de notre Président jusqu’en 2000. Même quand il advient qu’en 1991 la majorité du capital passe sous contrôle des Galeries Lafayette, « JiPéBé »,  parvient  à conserver au BHV  son autonomie malgré une conjoncture économique devenue difficile.

Le dernier GUIDE DES IDEES MAISON 100 pages 1991.

A l’origine concurrents directs, les  deux enseignes n’ont plus le même positionnement :  GL, c’est la mode,  l’achat d’impulsion celui que fait actionner le cerveau « droit  » comme ils disent en PNL, BHV  quant à lui est  à l’opposé, c’est la sollicitation du cerveau gauche, l’achat maison-loisirs réfléchi, l’achat raisonné et rationnel en réponse à un besoin en ameublement, bricolage, électroménager, le tout  aux meilleures conditions d’achat et de financement… ( C’est ce BHV du Président  qui a inventé le Crédit Gratuit 9 mois, les ventes flash, etc..)Résultat de recherche d'images pour "mode galeries lafayette"

En 2000, l’étau se resserre, les GL accroissent leur influence, la grande purge des cadres « Maison » commence.  Départs négociés, départ à la retraite se succèdent,… les départs plus brutaux viendront par la suite…………  En mai 2000, Monsieur Jean-Pierre B. alors Président du Conseil de Surveillance, (il a pris la Présidence du groupe à la suite de son oncle en  1983) cède ses actions et quitte l’enseigne y laissant un grand vide.  « L’Esprit bazar » vit ses dernières heures. 

Coïncidence ? Dernier hommage en l’Église Notre-Dame de l’Assomption . Un petit air de ressemblance avec la Rotonde du BHV ?

Quel genre de Président fut Ji.Pè.Bé  ? Pragmatique, concret, humain, il incarnait cet « Esprit bazar » à lui seul.  Avec une grande dignité, et beaucoup de courtoisie , il dégageait à la fois avec élégance la proximité mais aussi la distance qui siéent à la fonction présidentielle. Une attitude très digne d’où filtrait pourtant beaucoup                 d’ humanité et qui générait un grand respect pour cet homme : tout le monde lui servait un « Monsieur » chargé de respect.

La Rotonde du BHV Rivoli

Quand le Président se déplaçait le Dimanche pour remettre leurs trophées aux athlètes  de l’US BHV…

Car cet  « Esprit bazar » en cette fin de 20° siècle se nourrit encore de valeurs comme : culture boîte, fidélité, esprit d’équipe, respect de la parole donnée, …. une culture d’entreprise qui en son temps  structure et renforce le sentiment d’appartenance des équipes de l’entreprise autour de l’enseigne.  Même si la boîte est une structure hiérarchique de type pyramidale, à chaque échelon se ressent une fierté certaine d’appartenir à son  BHV.                                         

Adhérer et défendre l’Esprit bazar, c’était donc adopter ce Management par les valeurs qui nous venait d’en haut. Acquérir cet « esprit » était donc la récompense d’une fidélité, l’adhésion à des valeurs séculaires qui se transmettaient de générations en générations entre  salariés, tout comme existent des valeurs communes entre pairs d’une communauté. (En janvier 2000, le Président a souhaité me rencontrer lors de mon départ.)

 C‘est probablement ce que ne pouvaient comprendre ces « réformateurs » introduits dans l’entreprise à partir de 1998, cadres carriéristes issus de chaînes de distribution spécialisées au passé plus récent, à l’éducation et aux méthodes plus « rustres », des individus qui en définitive ne feront qu’un passage plutôt rapide par l’entreprise..faute de réussites. N’a pas l’esprit bazar qui veut.

A Caroline, sa fille, qui fut ma collègue au Marketing pendant quelques années,  ainsi    qu’ à toute sa famille, j’adresse mes sincères condoléances.

                       Aperçus pendant cette très belle cérémonie ces anciens BHV :                                        Rémi L*, Gilbert F.,  Pierre Z., Gérard S., Dominique de R., François H., André B.,                        Gérard F. Jean Claude P., Gérard B., Sylvie B., Yann de L.

* Lire aussi l’hommage de Rémi L. sur :                                                                        http://www.rezo-bazar.com/2017/02/adieu-jean-pierre-boulot-par-remi-lacointa.html

Ce contenu a été publié dans Années Bazar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.