Années bazar : bye Mister François !

flIl vient de nous quitter,  encore jeune,    oui il l’était.  Alors que nous nous sommes connus en 1978, je ne l’ai eu comme n+1 qu’entre 1995 et 1998.

Son parcours : D’abord acheteur du gros électroménager, puis conseiller du DG pour la chaîne, ensuite directeur de la Promotion des Ventes, puis de la totalité du Marketing enfin Directeur de département Décoration. Il était doué pour le relationnel, les achats, le référencement  et le consensus…….. mou.  D’ailleurs, je ne l’ai jamais vu en conflit avec qui que ce soit. Plutôt que  du Directeur d’un Marketing dont le BHV avait ( grand) besoin, mais que la configuration politique de l’entreprise ne permettait pas (PdG et Directeur général pas forcément sur la même longueur d’onde), il arrondissait plutôt les angles et plus particulièrement dans les guerres intestines que se livraient les directeurs des départements commerciaux.  En ce sens il a réussi.  Pendant son homélie, le prêtre a dit que François était doué pour le bonheur; ne l’ayant pas connu sur le plan personnel, moi je dirai qu’il était  vraiment fait pour les relations publiques et les médiations difficiles.

Pour le reste, il m’a toujours laissé mener ma stratégie marketing dans les secteurs dont j’avais la charge, se félicitant et étant félicité pour les résultats obtenus. Pas de raisons de lui en vouloir. Enfin, je crois qu’il a été le seul quand j’ai quitté l’entreprise  à comprendre que la liste des « évincés » serait longue et qu’il aurait du souci à se faire, ce qui fut le cas malheureusement pour lui quelques temps plus tard.

Afficher l'image d'origineJ’ai assisté à la cérémonie de ses obsèques : cérémonie émouvante dans une église pleine      (+300 personnes), quelques anciens du BHV :  que des cadres sup : Rémi. L(direction chaîne),André B (Secrétaire Général),  Gérard B. (Conseiller Chaîne bricolage), François  H.     (DRH),  Pierre Z (Marketing), Dominique de R. (Direction Finances) , et un acheteur qui s’est vite éclipsé : Philippe B. (ancien Chef-Acheteur outillage, puis Camping ).    Bye François, n’oubliez pas vos mocassins américains, ils étaient votre style..

Ce contenu a été publié dans Années Bazar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.