A propos de la Rentrée Scolaire….

Rentrée-des-classes Mon fils est entré en CE2…. L’an passé, dans son école, fonctionnaient « 2 classes et demie » de CE1.                           Je m’explique : 2 enseignantes éduquant chacune 23 enfants, plus une troisième institutrice qui gérait 2 niveaux avec 12 élèves en CE1 et 11 élèves en Cours Préparatoire.

Cette année, les parents poussent des cris d’orfraie en découvrant qu’il y a 2 classes de CE2 de 31 élèves chacun….Il me paraît évident que malgré l’implication de la PEEP à faire signer une pétition, il ne se passera rien…..Non seulement, les enfants seront 31 par classe cette année, mais ils le resteront au cours des 2 prochaines années que devrait durer leur scolarisation dans cet établissement. (CM1 et CM2).

J’ai entendu dire par des enseignantes de cet établissement que le niveau général des enfants aujourd’hui était de plus en plus faible. Dans notre société très numérique et composée de cultures d’origines parfois non francophones, je conçois que le travail des enseignants soit de plus en plus difficile. Je ne m’étonne plus que des choses simples comme l’orthographe de certains mots basiques, où les tables d’addition reviennent deux, voire trois fois dans les apprentissages à revoir ou à apprendre par coeur au titre de devoirs du soir (devenus non obligatoires*….,) (*et que dire du redoublement, véritable deuxième chance, qui aurait été supprimé !).

La cause est entendue. Si l’avenir de la France doit passer par l’Education, il faudra que les parents compensent certaines insuffisances ou impossibilités budgétaires de l’Education Nationale.  Sinon, le niveau général pourrait-il encore baisser ?

C’est pourquoi je consacre tous les jours au moins une heure et demie à l’accompagnement aux devoirs de mon fils. Et nous profiterons du Mercredi après midi  ainsi que du vendredi après-midi pour revoir certains enseignements et apprentissages, lire et découvrir des ouvrages à la Médiathèque, visiter des Musées … ou aller jouer au foot.Ronsard

La loi a imposé que le Mercredi matin soit scolarisé ; dans la commune où nous sommes, le vendredi après midi est déscolarisé sans aucune activité péri-éducative. Les gosses sont donc « gardiennés » de 11h30 à 19h00 pour les moins chanceux et en dehors des salles de classes qui sont réservées à la scolarisation (que reste-t-il ? : les couloirs, le petit « gymnase », la cour, et le hall d’entrée…!)

On lit que les français doutent et sont inquiets au sujet de leur avenir. Mon propos n’est pas politique, il n’est qu’une simple illustration des questions que je me pose actuellement.

 

Ce contenu a été publié dans Echos d'un Papa Poule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.